×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 579

lundi, 23 octobre 2017 08:22

Traitement préventif

Traitement préventif

 Le bain de solvants pétroliers et la vérification régulière

Depuis 1970, toute charpente utilisée dans une nouvelle construction doit passer dans un bain de solvants pétroliers comme le xylophène. Cette opération fait déjà office de traitement préventif contre les capricornes et tout autre insecte xylophage. Elle vise à protéger les bois de la charpente contre toute infestation de ces nuisibles et ce, pour 30 ans environ. Cependant, il est toujours plus prudent de faire vérifier les poutres et les charpentes par des professionnels au bout de 10 ans, d’autant plus que certains experts affirment que cette durée de protection est trop surévaluée. D’ailleurs, les capricornes sont assez difficiles à détecter. Et quand bien même la présence d’insectes xylophages serait assurée dans une maison, le diagnostic d’un expert permet d’affirmer qu’il s’agit bien de capricorne et non d’un autre type d’insecte. Recourir à des entreprises spécialisées constitue déjà un important pas vers l’application d’un traitement préventif.

Le traitement par pulvérisation

Le traitement préventif des capricornes sert à éviter l’installation de toute une génération dans les différents bois d’une construction. La pratique préconisée dans ce cas n’est autre que le traitement par pulvérisation. Il s’agit tout simplement de mélanger un produit insecticide avec un autre qui soit fongicide et de pulvériser ce mélange sur tous les bois de la maison comme les charpentes et les poutres. Une telle opération a le mérite d’atteindre toutes les zones aussi inaccessibles soient elles. Selon les produits choisis, il est important de vérifier les quantités nécessaires pour le mélange mais aussi pour s’assurer que tous les bois soient tous bien traités. En règle générale, il faut entre 8 et 12 litres par mètre cube de bois. Tout dépend de la difficulté des parties qu’il faut atteindre. Quoi qu’il en soit, une astuce veut que tous les angles ainsi que les coins les plus difficiles soient pulvérisés en premier. 

Les autres types de traitements préventifs

 

L’injection sous haute pression constitue également un traitement de prévention contre les capricornes. Elle est surtout préconisée pour les constructions datant d’avant les années 70, lesquelles n’ont pas pu bénéficier des bains dans des solvants pétroliers. De nos jours, avec le souci grandissant de la question environnementale, certaines entreprises proposent des traitements préventifs à base de solvants aqueux non pétroliers qui sont également efficaces pour protéger tout type de bois contre les attaques et le développement des capricornes. Une autre manière naturelle de prévenir l’installation de ces insectes dans les charpentes consiste à bien aérer toutes les pièces. En effet, ils n’apprécient que les locaux suffisamment chauffés, ni humides ni froids. Parmi toutes ces solutions de prévention, chacun choisira celle qui lui convient, compte tenu du cas particulier de son habitation et du budget dont il dispose.

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous faire une demande par devis !

 
lundi, 23 octobre 2017 06:50

Les autres insectes xylophages

Les autres insectes xylophages

Le termite et ses acolytes

Outre le capricorne, d’autres insectes xylophages peuvent nuire au bois de la maison. La vrillette, le lyctus, l’hespérophane, la guêpe du bois et le termite figurent parmi les insectes xylophages les plus rencontrés. Le termite laisse une fine couche de bois pour ne pas s’exposer à la lumière. Aussi, il est assez difficile de le détecter, plus encore que le capricorne. Cet insecte creuse l’intérieur du bois en lamelles. Il reste l’un des insectes xylophages les plus dangereux pour les habitations. Seul le termite ouvrier provoque des dégâts au bois. Il est de couleur blanchâtre et mesure entre 5 et 7mm. Le termite est aussi doté de deux paires d’ailes chez l’adulte parfait. Son développement est dit hémimétabole. En principe, la termitière se situe à l’extérieur de la maison, dans des zones souterraines.

La vrillette et le lyctus

La vrillette mesure en moyenne entre 2,5 et 5mm de long. Elle est de couleur brune plus ou moins foncée. Sa larve varie entre 5 et 7mm de longueur. Elle a une teinte blanche et s’attaque autant au bois de charpente qu’aux meubles, et même aux livres. Derrière elle, elle laisse quelques orifices circulaires d’un peu moins de 2mm. De son côté, le lyctus se reconnaît par sa couleur brun roux. Il peut mesurer entre 2,5 et 6mm de longueur à l’âge adulte et sa larve oscille entre 5 et 7mm. Cette dernière est doté d’un corps glabre et blanchâtre. Elle affectionne particulièrement les bois de charpente. Comme la vrillette, le lyctus creuse des trous d’environ 2mm de diamètre pour rejoindre l’air libre. Il laisse une vermoulure claire.

L’hespérophane et la guêpe de bois

L’hespérophane, de son nom latin Hesperophanes cinereus, est un insecte très similaire au capricorne. Avec un aspect plus ou moins marbré, cet insecte xylophage peut avoir une couleur allant du rouge au brun. Il a une taille variant entre 13 et 24mm et dispose d’antennes. Si chez les femelles, ces antennes sont plus courtes, chez les mâles, elles sont de la même taille que leur corps. L’hespérophane peut vivre 2 ans voire plus. La larve mesure 25 à 30mm de long et est pourvue de 3 ocelles pigmentées. Elle a une forme cylindrique allongée, de couleur ivoire. Elle affectionne les bois parfaits duraminisés tels que le noyer, le hêtre et le peuplier et s’attaque à   l’aubier. La guêpe du bois ou sirex gigas se reconnaît à son thorax noir et son abdomen cylindrique de couleur jaunerayé de brun. La taille de cet insecte peut aller de 10 à 50mm. Sa larve présente 6 pattes et est de couleur ivoire. Les grumes qui viennent d’être abattues ainsi que les troncs  dépérissants du sapin, du pin et de l’épicéa sont leur nourriture de prédilection. 

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous faire une  demande par devis !