×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 579

Traitement par injection

 Généralités et préparatifs

 Le traitement par injection constitue une solution très efficace contre l’infestation des capricornes dans une habitation. Une telle opération nécessite quelques préparations au préalable pour donner les résultats escomptés. Déjà, il est important d’éliminer les bois fragilisés. Ensuite, les parties contaminées doivent être grattées afin de dégager le bois vermoulu. Cette deuxième étape permet également de mettre à nu les parties du bois qui sont restées saines. La phase suivante consiste à percer les poutres au moyen d’une perceuse électrique munie d’un foret de 9,5mm. Toutefois, pour les pièces de bois dont le périmètre est supérieur à 35 cm, la profondeur de chaque trou doit aller jusqu’aux 2/3 de leur épaisseur et le trou doit être percé en biais si possible. Ces mêmes trous se font sur deux faces opposées, tous les 30cm et à moins de 5cm de chaque bordure. Les trous réalisés vont permettre de disposer les chevilles à injection.

Le chevillage et les moyens d’injection

Le chevillage constitue la quatrième étape de la préparation de l’injection. Pour réaliser cette tâche, il faut introduire le manche creux de la cheville dans le trou. Muni d’un marteau, il ne reste plus qu’à enfoncer la cheville jusqu’à ce que la butée de retenue entre en contact avec le bois. Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, il convient de choisir un produit de qualité professionnelle, certifié. Il ne doit pas tâcher le bois, ni le graisser, ni en modifier la texture apparente. Un produit efficace n’empêche en rien le vernissage et la peinture du bois ainsi traité. Que l’injection soit faite avec une pompe spéciale pour le traitement des bois, avec une pompe peinture ou avec un pistolet électrique, il est nécessaire de connaître parfaitement le maniement de ces outils.

Le cas du pistolet

Pour le pistolet par exemple, une clé peut servir à démonter la buse à pulvérisation. Il faut ensuite retirer la soupape à trois trous pour la remplacer par une autre à un seul trou. On remet en place la buse à injection et on la positionne sur la valve de chaque cheville. Il ne reste plus qu’à injecter le produit et ce, pendant 30 secondes sans plus, le temps que ce dernier ressorte par les fissures du bois. Le traitement par injection ne peut être fait que sur du bois d’une section supérieure ou égale à 10x8cm. En effet, si le bois est plus fin, il risque d’éclater lors de l’injection. Aussi, mieux vaut éviter ce genre de solution au profit d’une pulvérisation en surface, à moins que le bois ne soit réellement contaminé par les capricornes. L’injection sous haute pression reste une opération délicate qui nécessite savoir-faire et technique pour éviter toute exposition aux éventuels dangers. Aussi, il est important qu’elle soit faite par une entreprise spécialisée plutôt que par un simple particulier. 

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous faire une demande par devis !