×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 579

Morphologie du capricorne : la larve

 L’apparence de la larve

Une fois éclos, les œufs du capricorne  donnent des larves. Les larves du capricorne disposent chacune d’un corps charnu et mou, pouvant mesurer jusqu’à 30mm. Celui-ci est de couleur blanc ivoire avec une tête orangée et noire, principalement  aux alentours des parties buccales. L’abdomen des larves du capricorne est recouvert de mamelons charnus, notamment sur les côtés. Ceux-ci se gonflent puis se dégonflent au fur et à mesure que la larve se déplace dans les galeries. De la même façon, la surface postérieure présente des granules et est quelque peu rugueuse, leur permettant ainsi d’avancer plus facilement dans les tissus végétaux.

Le développement larvaire

Certes, les larves du capricorne disposent de 6 pattes sur leur thorax, mais elles ne sont pas suffisamment développées pour leur permettre de se déplacer correctement, contrairement à celles d’autres groupes d’insectes de la famille des cérambycidés. Ces trois paires de pattes sont d’ailleurs à peine discernables. Les larves du capricorne peuvent vivre en moyenne entre 3 et 5 ans. Toutefois, il peut arriver qu’elles atteignent l’âge de 10 ans si les conditions de leur développement ne sont pas optimales, notamment au niveau de la température et de l’humidité. En effet, si l’humidité ambiante est persistante, cette durée de développement est moins longue. En outre, si la température est en deçà de 25˚C ou est au-delà de 30˚C, les larves arrêtent momentanément leur développement. Le nom donné à ces périodes de vie ralentie est la diapause. Elles reprennent seulement leur développement lorsque toutes les conditions climatiques sont favorables. Voilà pourquoi, ces insectes restent à ce stade de larve parfois pendant des années durant.

Les dégâts de la larve

Très destructeurs dans les habitations, ces larves du capricorne sont xylophages, autrement dit, elles se nourrissent essentiellement de bois. Elles apprécient et s’attaquent surtout au bois résineux comme le sapin, le pin maritime, le pin, le mélèze ou l’épicéa. La valeur nutritive du bois qu’elles consomment constitue un important paramètre dans leur durée de vie. Plus cette valeur est importante, plus ces larves se développent rapidement. Les larves restent très difficiles à détecter puisqu’elles se cachent toujours à l’intérieur du bois, à l’abri des regards. Aussi, il n’est pas toujours facile de les remarquer dans les premières années de leur vie, à moins de repérer des capricornes adultes ou de se rendre compte que le bois de la charpente a été attaqué. Dans ce second cas, la couche supérieure du bois apparaît comme bombée. Si avec une légère pression du doigt ou d’un couteau cette partie gonflée s’ouvre sur des petites galeries, souvent remplies de vermoulures, alors le doute ne peut plus exister quant à la présence de larves de capricorne dans le bois en question. 

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous faire une demande par devis!